L’intégration : processus individualisé mais collectif​

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

1 recrutement sur 2 échoue à cause de l’intégration d’un nouveau collaborateur mal préparée.

50% des nouveaux collaborateurs quittent leur nouveau poste à la suite de leur intégration.

20% des nouveaux collaborateurs souhaitent partir après leur premier jour.

L’intégration des nouveaux collaborateurs n’est donc pas un sujet à prendre à la légère. C’est un enjeu de taille. Elle doit faire parti intégrante du processus de recrutement. Elle doit suivre un processus clairement défini en amont et évaluable à terme.

Un enjeu pour l’entreprise et pour le collaborateur.

Pour le collaborateur, plus son intégration est réussie, plus son envie de s’engager sera forte. Le nouveau collaborateur sentira qu’il est important dans l’entreprise et que son recrutement répond à une vraie attente de la part de l’entreprise. Ainsi, il adhérera beaucoup plus facilement aux valeurs, à la politique, aux processus … de l’entreprise.

Pour l’entreprise, deux enjeux de taille sont présents dans la réussite de l’intégration d’un nouveau collaborateur :

  • Des enjeux financiers et stratégiques importants : le coût d’un recrutement est aujourd’hui élevé, voire très élevé, aussi bien en temps qu’en argent. Si le processus d’intégration n’est pas réussi ou il n’est pas défini, et que le nouveau collaborateur décide de partir, le coût du recrutement sera doublé. La raison est simple : il faut remettre en place un nouveau processus de recrutement et réengager des nouveaux coûts.
  • Des enjeux aux niveaux RH : on parle ici de la marque employeur. Fidéliser un nouveau collaborateur aura des répercussions positives sur l’image de l’entreprise. C’est le même système que pour un client : un client mécontent partagera son expérience en communicant négativement sur l’entreprise. Il en est de même pour les collaborateurs. Réussir l’intégration permet de dégager un sentiment d’appartenance du collaborateur. Par effet boule de neige, sa communication externe sera positive. Donc la réputation de l’entreprise sera préservée et son attraction sera grandissante.

La présentation !!!

Un collaborateur bien intégré est un collaborateur plus performant, plus motivé et plus impliqué. Lors de ses débuts en entreprise et dans un nouveau poste, un collaborateur est heureux et plein d’enthousiasme. Il ne faut surtout pas freiner cet enthousiasme mais se servir de celui-ci pour favoriser son intégration.

Plusieurs points devront être abordés durant son processus d’intégration :

  • L’histoire et la culture de l’entreprise,
  • La politique globale de l’entreprise,
  • Son équipe et son service,
  • Ses relations interne et externe, ses moyens mis à sa disposition…
  • Les aspects légaux et les avantages de l’entreprise.

 Les étapes d’une bonne intégration !

L’arrivé d’un nouveau collaborateur doit être réfléchi en amont. Elle durera plusieurs mois.

1ère étape : la communication et la préparation de l’arrivée :

  • Prévenir les collaborateurs de l’arrivé d’un nouveau collaborateur,
  • Prévenir les prestataires et les clients externes du changement d’interlocuteurs,
  • Préparer le poste de travail,
  • Bloquer la date d’arrivée pour accueillir le collaborateur.

2ème étape : le jour J :

  • Accueillir physiquement par le N+1 le nouveau collaborateur,
  • Présenter à l’équipe et visite des locaux, …

3ème étape : les premiers échanges :

  • Rencontrer l’ensemble de ses interlocuteurs internes.

4ème étape : assurer un suivi :

  • Prévoir des échanges réguliers entre le nouveau collaborateur et le N+1, ainsi qu’avec les autres collaborateurs de l’équipe sur leur ressenti.

Rédigé par Flavien Alexandre

Fondateur de WEvolution

Blog
Flavien Alexandre

Un recruteur recruté

Être un candidat à la recherche d’un emploi n’est déjà pas évident ? Nous sommes bien d’accord.
Mais en plus lorsque les entreprises ne répondent pas pour 81% des cas (digitalent.com), la tâche devient beaucoup plus difficile. Je dois dire qu’en tant que recruteuse je peux me faire petite car oui, il arrive que parfois j’oublie de répondre à certains candidats. Mais cela reste vraiment très rare !

Lire plus »
Blog
Flavien Alexandre

Candidat : j’attends votre réponse !!!

Qui a connu les accusés réception sur les messages que nous envoyons ?
Qu’est ce qui est le plus agaçant lorsque nous envoyons un message à quelqu’un : prospect, amis, client, candidat, famille… de ne pas avoir de réponse, n’est-ce pas ?
Pour les entreprises, lors d’un recrutement, parfois nous n’avons pas de réponse des candidats, même si nous l’avons rencontré précédemment. C’est ce que nous appelons le ghosting (de l’anglais ghost : fantômes).

Lire plus »
Fermer le menu
ut ultricies Aliquam lectus id, leo dapibus id vulputate, ut